Les phares

Plusieurs phares jallonent la côte Royannaise, le phare de Cordouan, le phare de la coubre et le phare de terre-nègre. N'hésitez pas à venir découvrir leurs spécificités et leur histoire. Le phare de Cordouan se situe en mer, et les 2 autres sur terre.

Camping ChauchampsLe Phare de Cordouan : il est situé à sept kilomètres en mer sur le plateau de Cordouan, à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde. Il éclaire et sécurise fortement la circulation dans les deux passes permettant l'accès à l'estuaire : la Grande passe de l'Ouest, balisée de nuit, qui longe le rivage nord depuis le banc de la Coubre, et la passe Sud, plus étroite, et qui n'est pas balisée la nuit. Il se trouve au large de Royan et à été construit de 1584 à 1611, il est le plus ancien phare de France encore en activité. Appelé parfois le « Versailles de la mer », le « phare des rois » ou encore le « roi des phares », il est le premier phare classé au titre des monuments historiques. Le phare de Cordouan se visite et il faut faudra 45 minutes de traversée pour l'atteindre.

Camping ChauchampsLe Phare de Terre-Nègre : Tour de Puyraveau, Tour de Chassaigne ou Tour de Terre-Nègre..... Cette tour-amer est située au voisinage du village de Puyraveau et du logis de Saint-Palais sur Mer. Elle fut construite en 1772 située près du port de St-Palais. Elle mesurait alors 26m de haut avec un diamètre externe de 3,16m et un diamètre interne de 1,78m. Elle possédait un chapiteau carré. Pour accéder au chapiteau, il fallait gravir 143 marches. En 1836, un fanal fut installé à son sommet. De cette transformation va naître le phare de Terre-Nègre. 
Haut de 36m et de couleur blanche sauf la demi-partie supérieure, tournée vers l’ouest, qui est rouge.  Le feu est fixe, blanc, constitué d’une appareil lenticulaire de 4ème ordre de 0,15m de distance focale, et est éclairé par de l’huile de colza avant son électrification.

Camping ChauchampsLe Phare de La Coubre : il est situé sur la commune de La Tremblade, à l'extrémité nord de l'estuaire de la Gironde. Cette partie de la côte en perpétuel mouvement est un endroit instable et tourmenté. En 1690, l'existence d'une balise porte-feu est signalée sur la Pointe de la Coubre. Le premier phare en bois fut allumé en 1860. 1895 : Mise en service du phare en pierre construit à 1,5km de la côte. Dix ans après sa construction, l'érosion marine a fait son œuvre, on construit un brise-lame pour tenter de ralentir la marche en avant des vagues, mais inexorablement l'océan ronge. 1904 : construction du phare actuel situé à 1,8 km, mis en service le 1er octobre 1905. Après avoir gravi 300 marches, un panorama à 360° offre une vue imprenable sur l'estuaire de La Gironde, la forêt de La Coubre, la presqu'île d'Arvert et l'Ile d'Oléron. La visite se poursuit avec au pied du phare, un écomusée relatant son histoire et les différents matériels nécessaires à son fonctionnement.

Remonter